Depuis le 1er avril 2016, les auto-entrepreneurs sont obligés d’avoir un compte en banque dans le cadre de leurs activités. Cependant, il faut dire que les tarifs qui sont appliqués par les banques sont souvent très salés. Voici quelques conseils pour réaliser un bon choix selon vos moyens financiers.

Une mesure désormais contraignante

Jusqu’à une période récente, les auto-entrepreneurs n’étaient pas dans l’obligation de disposer d’un compte bancaire leur permettant d’effectuer différentes opérations dans le cadre de leur activité. Une mesure de 2016 est venue mettre de l’ordre dans tout ça et chaque auto-entrepreneur placé dans le champ du régime de la micro-entreprise de même que les entrepreneurs travaillant pour leur compte doivent ouvrir un compte en banque dédié à leurs activités. Cette opération doit d’ailleurs se faire dans un délai de 12 mois après le début de l’activité d’auto-entrepreneur.

À noter que le plus efficace, c’est d’opter pour un compte pro qui présente beaucoup plus d’avantages que le compte particulier. En effet, l’ouverture d’un compte pro lui permet de bénéficier d’une législation assez protectrice dans le secteur. Ce qui en fait un compte nettement plus rentable. D’ailleurs, certaines grandes institutions bancaires n’hésiteront pas à vous le recommander.

Le plus important : surveiller ses frais de gestion

Les frais de gestion de compte se présentent souvent sous la forme d’une double facturation cumulative. En ce qui concerne les prix fixes de gestion de compte, ils vous coûtent en moyenne entre 25 et 35 euros par mois. Toutefois, le prélèvement est généralement effectué par trimestre. On a aussi les commissions de mouvement qui sont calculées et prélevées chaque trimestre sur la totalité des opérations passées au débit du compte. On a ainsi les retraits, les virements, les prélèvements émis, etc., et cette commission varie entre 0.10 et 0.20%. En ce qui concerne les frais de gestion de compte, la facture pour auto entrepreneur risque d’être salée, car ils vous coûteront entre 400 et 600 euros par an.

Les autres frais à surveiller

En tant qu’auto-entrepreneur, il faudra surveiller plusieurs autres frais, notamment ceux sur les chèques impayés faute de provision, les frais de tenue de compte inactif de même que les frais de clôture de compte. Pour ce dernier point, il peut être à l’initiative de la banque ou du titulaire du compte. Dans les deux cas, les frais sont particulièrement élevés avec une facturation moyenne comprise entre 55 et 182 euros. Quoi qu’il en soit, sachez que vous avez droit aux douze services bancaires de base et qui sont gratuits.

Comments are closed.

Post Navigation