Réussir avec le management transversal

L’univers du management ne cesse d’évoluer. De nouvelles méthodes plus productives émergent au niveau des entreprises. Le management transversal en fait partie et commence à être adopté par un grand nombre d’organisations. Sachant que la concurrence est de taille face à la mondialisation, les entreprises ont plus que besoin de trouver de nouveaux modèles d’organisation. Avec le management transversal, la route semblerait être bien tracée pour les institutions qui savent le mettre à profit quel que soit leur domaine d’activité. Un tour d’horizon sur le management transversal.

management-transversal

  • Qu’est-ce que le management transversal ?

Très différent du management classique, hiérarchique et vertical, le management transversal ou horizontal est un mode de management hors hiérarchie. Il consiste à concilier et associer les métiers, les compétences et les ressources utiles pour atteindre les objectifs. Il doit en général coordonner une équipe venant de différents secteurs pour obtenir de bons résultats et cela sans aucun pouvoir hiérarchique. Cela permettra à tous les collaborateurs d’avoir le même statut. C’est-à-dire que chacun se doit d’être son propre chef. Sachant que chacun dispose d’une grande responsabilité en termes de production, il est plus facile d’identifier celui ou ceux qui n’arrivent pas à suivre la cadence. En réalité, cette méthode pousse chaque membre de l’équipe à être plus productif.

  • Les qualités et les avantages du management transversal

Il faut savoir que ce mode de management a déjà été mis en pratique depuis les années 80. Un grand nombre d’entreprises ont déjà constaté son efficacité pour l’atteinte des objectifs. La transversalité apporte donc l’innovation avec la mutualisation des compétences et des moyens, la mise en place de nouvelles activités stratégiques. À part, l’apport de nouvelles expériences à tous les membres de l’équipe, il facilite la maîtrise des processus de travail via une interactivité et une bonne synergie par toute l’équipe. L’harmonisation des pratiques et la polyvalence des entités dynamisent la productivité. Tout cela se résume alors à la décentralisation des responsabilités et aussi l’externalisation des fonctions. L’absence de la pyramide hiérarchique favorisera en effet une meilleure réactivité et intelligence collective, notamment dans la prise de décision qui assurera de meilleurs résultats en production.

  • Les fondements de ce type de management

Il existe plusieurs formes de management transversal que les entreprises doivent adopter pour mener à bien les tâches imposées par les dirigeants. On doit surtout réaliser et conduire un projet. Ensuite, il faut créer et surtout animer un groupe de travail. Puis, il est indispensable de réaliser une organisation par processus. Tout cela doit être appuyé par un travail en réseau qui requiert l’utilisation des nouvelles technologies comme les plateformes collaboratives. Toutefois, avant la mise en place du management transversal, il est utile de planifier un programme d’accompagnement du changement et d’une importante professionnalisation de la part des managers.

Par ailleurs, la mise en place d’un management transversal induit à l’étendue des connaissances de base de l’équipe à partir des expériences des différents domaines convoités. L’équipe pourra donc ainsi agir rapidement. La connaissance s’appuiera donc à la capacité d’action. Et cette connaissance doit être partagée et échangée entre toutes les entités concernées. Il est également obligatoire de rassembler les expertises complémentaires pour mieux développer la capacité à travailler ensemble afin d’éviter les pertes et autres soucis liés à la productivité.