f
Abondement PEE : quelles conditions respecter ? Abondement PEE : quelles conditions respecter ?
L’abondement PPE est une solution de plus en plus fréquente dans le monde professionnel. Elle est adoptée par les grandes entreprises. Elle consiste à... Abondement PEE : quelles conditions respecter ?

L’abondement PPE est une solution de plus en plus fréquente dans le monde professionnel. Elle est adoptée par les grandes entreprises. Elle consiste à verser sur le compte des employés, des montants qui pourront les aider à économiser afin de s’assurer un avenir meilleur.

Pour en bénéficier, vous devez remplir certains critères spécifiques qu’il convient de connaitre. Si vous souhaitez connaitre les conditions à respecter alors suivez ce guide.

A lire aussi : Comment rechercher dans le journal officiel ?

L’objectif de l’abondement

Les versements effectués sur les différents comptes de leurs employés ne sont en aucun cas négligeables. En effet, ils peuvent permettre à ceux qui ont de maigres moyens et à ceux qui n’ont pas d’héritier de disposer d’une épargne lors de la retraite. Ainsi, ces versements augmentent le montant sur leur compte d’épargne leur permettant ainsi de réaliser des investissements et d’assurer les besoins de leurs familles.

Les conditions qui permettent à l’employeur d’effectuer des abondements

Ce type d’investissement ne nécessite aucune une obligation de la part de l’employeur. En effet, ce dernier selon son bon vouloir, peut accorder des dons à ses employeurs en fonction de certains critères de sélection. Il peut donc se référer à la qualité du travail effectué par les travailleurs, leurs âges, l’ancienneté, etc. Mieux encore, il peut accorder une prime d’épargne à tous les employés selon les moyens, les gains et les différents investissements reçus par l’entreprise.

A lire aussi : Quels sont les entités ?

Les plafonds au montant des abondements

abondement PEE

De la même manière que l’investissement PPE n’est pas obligatoire, il en va de même pour le montant d’abondement versé. L’employeur est donc libre de fixer le montant à verser. Cela correspond généralement à un pourcentage des sommes versées par l’employé sur son propre compte. Néanmoins, il faut distinguer deux types d’abondements : les abondements versés sur un PEE et les abondements versés sur un PER d’entreprise collectif.

Dans le cas où l’abondement est versé sur un PEE ou PEI

L’abondement versé sur un compte par une entreprise privée est fixé à 8%. Le montant versé par l’employeur ne doit être le triple de la somme que l’employé verse sur son compte. Le plafond annuel de la somme est estimé à 14,40% soit 5 923,58 euros en 2021.

Si l’abondement est versé sur un PER d’entreprise, PERCO ou PERCOI

Sur un PER d’entreprise privé le montant doit être au-dessus de 16%. Ce qui équivaut à 6 581,76 euros en 2021. Sans compter que tout comme le montant du PEE, la somme ne doit pas être le triple du montant versé par l’employé.

Les règles qui peuvent s’appliquer en matière fiscale

Comme dans le monde habituel des affaires, cet abondement présente certainement des avantages pour le travailleur mais aussi pour l’employeur.

Les avantages fiscaux pour le salarié

Pour le salarié le montant d’abondement est acquitté de tout versement d’impôt. Il est également acquitté des participations pour des causes sociales bien qu’il soit soumis à la contribution sociale généralisée (CSG).

Les avantages pour l’employeur

Pou les investisseurs il y a une diminution de leur impôt. Celui-ci passe ainsi de 16 à 20%. Pour les PER et les PEE, le gain est estimé à 10% du chiffre d’affaires.  Ce qui constitue une aubaine pour les affaires de l’entreprise.

Vous savez maintenant l’essentiel sur l’abondement PEE ainsi que ses spécificités. Que vous soyez employeur ou salarié, il est conseillé de vous renseigner à ce propos.

Show Buttons
Hide Buttons