Norme WC PMR 2020/2021 : comprendre la règlementation

Norme WC PMR 2020/2021 : comprendre la règlementation

Pour leur facilité la vie et les rendre plus autonome, les personnes à mobilité réduite sont soumis à l’utilisation de certains équipements. Bien avant d’équiper une maison pour cette catégorie de personnes, plusieurs critères sont pris en compte, c’est le cas des normes qui régissent l’usage de ces équipements.

C’est d’ailleurs le cas pour ce qui est des toilettes, le WC pour les PMR obéit à certaines normes. Dans cet article, on vous présente tout ce qu’il faut savoir sur les normes WC PMR en vigueur de 2020 à 2021, ainsi que les changements enregistrés entre ces deux années.

Lire également : Pourquoi réaliser une enquête de satisfaction ?

Quel est le contexte d’introduction de la norme WC PMR

La décision selon laquelle tous les organismes qui reçoivent du public doivent être équipés de WC PMR s’appuie sur la législation adoptée en 2005 qui promeut l’égalité des chances pour toutes personnes, quels que soient leurs sexes, et leurs conditions physiques.

Si des progrès significatifs en matière de toilettes PMR ont été enregistrés après 2005, la norme PMR existait bien avant et permettait aux personnes en situation de handicap d’avoir accès aux toilettes publiques.

A lire également : Pourquoi externaliser votre accueil téléphonique ?

Quels sont les endroits où cette norme s’applique ?

Comme énoncé plus haut, tout établissement qui reçoit du public doit prévoir des toilettes pour les personnes à mobilité réduite. Entre autres, il peut s’agir :

  • Des églises ;
  • Des centres commerciaux ;
  • Des écoles ;
  • Des universités ;
  • Des hôtels ;
  • Des bars ;
  • Des restaurants ;
  • Des tavernes ;
  • Des enceintes sportives ;

À cette liste non exhaustive s’ajoutent également les bureaux. La loi oblige tous les établissements sus-cités à prévoir au moins un WC PMR dans leur enceinte si le nombre de toilettes dont ils disposent n’excède pas 10.

Le cas contraire, si les toilettes qu’on peut retrouver dans l’établissement dépassent ce nombre, les responsables de l’établissement ont l’obligation d’aménager pour chaque tranche de 10 toilettes classiques un WC PMR. Par exemple, si votre établissement dispose de 70 toilettes au total, le nombre de WC PMR qu’il doit aménager est de 7. Comprenez également que pour 75 toilettes classiques, il faudra 8 et non 7 WC PMR.

Les détails de la norme WC PMR

Le respect de la norme WC PMR n’implique pas uniquement le nombre de toilettes pour personnes en situation de handicap qu’un établissement doit aménager. Elle concerne également la configuration intérieure et même extérieure du cabinet. En ce qui concerne la configuration extérieure, les toilettes doivent être accessibles aux concernées. En d’autres termes, une personne à mobilité réduite doit pouvoir rouler librement et sans obstacle son fauteuil jusqu’aux toilettes.

WC-PMR 2020-2021 comprendre la réglémentation

Et cela ne signifie pas simplement que le couloir qui mène aux toilettes doit être espacé et dégagé, cela veut également dire que l’emplacement des toilettes doit être facile d’accès. Il ne doit pas y avoir de montée d’escalier pour y accéder. Pour cela, on exige que les établissements de grandes tailles comme les hôtels qui construisent leurs immeubles sur plusieurs étages aménagent pour chaque étage un WC PMR.

Configuration de la porte d’une toilette pour personne en situation de handicap

Les personnes en situation de handicap qui sont en fauteuils roulants éprouvent souvent des difficultés quand ils doivent ouvrir une porte. Dès lors, la norme PCR a prévu que l’ouverture des portes des toilettes pour personnes à mobilité réduite doit être dirigée vers l’extérieur. Cela permet aux concernés de fermer facilement les portes lorsqu’elles entrent dans les toilettes et de les ouvrir des mêmes façons.

Il suffit de pousser la porte de l’intérieur pour qu’elle s’ouvre. Aussi, la norme prévoit que la porte soit conçue de façon à ce que la largeur d’un fauteuil roulant lui soit inférieure. Elle doit mesurer 85 cm pour être précise. Ce qui a pour but de faciliter l’entrée des personnes qui l’utilisent.

En outre, les dispositions ont été prises concernant la force dont il faut disposer pour pousser les portes des WC PMR. Cette force ne doit pas dépasser 50 Newtons. Tout ceci a pour objectif de faciliter l’accès aux toilettes pour les personnes en situation de handicap et qui n’ont pas d’assistance.

La configuration intérieure d’un WC PMR

L’intérieur d’un WC PMR doit être spacieux. Cela afin de permettre aux concernés de s’y sentir à l’aise. La mesure minimum est de 150 cm x 210 cm.
En outre, la hauteur du pot ne doit pas être très élevé, et les papiers toilettes trop éloignés.

Comparaison de la norme 2020 à celle de 2021

En général, les lois lorsqu’elles sont promulguées peuvent subir des modifications au fil du temps. De nouveaux amendements ou de nouvelles dispositions s’y ajoutent. En 2020, la norme WC PMR, semble répondre convenablement aux personnes en situation de handicap, cependant de nouvelles dispositions sont entrées en jeux.

Si cela semble étonnant, le contexte sanitaire y a joué un rôle déterminant. En effet, en 2021, deux obligations majeures sont à souligner. Il s’agit du respect des gestes barrières et l’équipement de chaque WC PMR, d’aux moins un désinfectant.