Quels sont les principaux indicateurs sociaux ?

Quels sont les principaux indicateurs sociaux ?

Les indicateurs sociaux sont des outils importants utilisés dans les prises de décisions. Même s’ils sont considérés par les États dans certains processus de gestion, les entreprises sont celles qui en font usage le plus souvent.

Cela permet de prendre des dispositions pour améliorer les performances de la structure sur divers aspects sociaux. Ces indices utilisés sont de plusieurs ordres. Ce qui permet à l’entreprise de faire ses choix. Si vous désirez connaître les principaux d’entre eux, découvrez-les dans ce billet.

Lire également : Coworking : la solution économique pour les entrepreneurs

Les indicateurs démographiques

Les indicateurs démographiques sont les premiers considérés aussi bien par une entreprise, que par les décideurs d’un pays. Il permet de connaître le nombre de personne par sexe, et également les détails par rapport à leur croissance.

Dans une entreprise, les indicateurs démographiques comprennent la répartition d’hommes et de femmes au sein du personnel. Il y a aussi le total des personnes en situation de handicap. Le nombre doit respecter les prévisions légales en la matière.

Lire également : C'est la fin du casse-tête pour le service client

Celles-ci voudraient un taux de 6% pour toute entreprise disposant d’un personnel de plus de 20 travailleurs. En plus de cela, l’âge moyen et l’ancienneté de chaque employé sont est évalués. D’autres détails peuvent également être prises en compte si l’entreprise le désire.

Les indicateurs de climat social

Les indicateurs liés climat social font aussi partie des principaux à considérer. Ils sont axés sur le comportement des salariés au sein d’une entreprise. Ainsi, le nombre de d’absence enregistré au cours de l’année et le turn-over de l’effectif sont évalués.

Ce dernier sert notamment à donner du repos à certains employés, pour se libérer du stress du travail et revenir dans une meilleure forme. En plus de ces indices, il y a aussi le nombre de démission enregistré par l’entreprise, sans oublier le nombre de grévistes.

Tous ces calculs sont fait en pourcentage. Ce qui facilite les comparaisons avec les meilleurs taux que peut avoir une entreprise sur ces divers aspects sociaux.

sont les principaux indicateurs sociaux

Les indicateurs de santé

Ce sont des indicateurs liés aux conditions de travail des salariés et des soins qu’ils reçoivent en cas de maladie.  Chaque entreprise s’organise en fonction des activités qu’elle mène. Pour une meilleure productivité, les salariés doivent être mis dans des conditions de travail appropriées. Cela implique la mise en place de dispositions pour une prise en charge, en cas d’accident de travail.

Ces dommages sont presque inévitables dans une entreprise. Ainsi, les indicateurs de condition de travail évaluent le nombre d’accidents de travail enregistrés sur l’année et les jours d’absence accordés à la victime.

Les maladies professionnelles et les heures de travail hebdomadaire sont également prises en compte dans ce registre. Différents autres éventails peuvent être pris en compte par rapport à la sécurité des travailleurs au sein de l’entreprise sur un intervalle de temps donné.

Les indicateurs de formation

Dans une entreprise, des formations sont organisées pendant certaines périodes. L’objectif est d’améliorer la performance et les connaissances des travailleurs, dans leur domaine d’intervention. À cet effet, les indicateurs de formation concernent les fonds à dépenser pour sa réussite, le nombre d’employés concernés, les salariés qui ont suivi la formation et les résultats obtenus à son issue sur chaque employé.

Il s’agit des détails qui sont généralement utilisés par les entreprises, afin de mieux organiser à l’avenir les formations au sein de l’entreprise, pour obtenir un meilleur résultat.

Les indicateurs de rémunération

Les indicateurs liés à la rémunération sont également importants pour la gestion des ressources humaines au sein d’une entreprise. Cet aspect social a un impact direct sur un bilan effectué par l’État. Ceci, parce que la rémunération que perçoit un employé défini évidemment la qualité de vie qu’il mène.

Ainsi, ces indicateurs prennent en compte la masse salariale de l’entreprise et son taux de rémunération moyen. Il y a aussi l’augmentation de l’effectif qui peut jouer sur la masse salariale, et les promotions offertes à certains employés pour leur performance. Les avantages sociaux peuvent aussi être considérés parmi les indicateurs liés à la rémunération.