f
Calculer le coût de revient, faites-vous aider par votre expert-comptable ! Calculer le coût de revient, faites-vous aider par votre expert-comptable !
Le coût de revient est un outil de base permettant de déterminer le prix de vente, la marge brute ou le taux de marge... Calculer le coût de revient, faites-vous aider par votre expert-comptable !

Le coût de revient est un outil de base permettant de déterminer le prix de vente, la marge brute ou le taux de marge des marchandises mais aussi de comprendre les raisons des bénéfices (ou pertes) de l’entreprise. Il doit être différencié du prix de revient qui lui ne tient pas compte des éventuels frais de logistique liés à la livraison (emballage, transport, etc.). Le coût de revient peut être défini comme l’ensemble des dépenses d’exploitation nécessaires à l’élaboration, la production, ou la vente d’un produit.

Se faire aider par son expert-comptable

Il n’est pas rare qu’un dirigeant se fasse aider dans cette démarche par un expert comptable. Il constitue le meilleur interlocuteur à ce sujet et pourra aider le chef d’entreprise à déterminer les leviers à actionner pour limiter le coût de revient, à le suivre dans un tableau de bord ou à fixer une meilleure politique tarifaire. Pour cela, il faut identifier un cabinet comptable ayant une solide expérience des artisans, commerçants et TPE, tout comme des professions libérales, des PME et PMI.

Le coût de revient, à quoi sert-il et comment le calculer ?

Calculer le coût de revient est indispensable pour une entreprise, quelle qu’elle soit. Cela permet notamment de fixer des tarifs appropriés pour les produits et services commercialisés. Proposer des prix très bas est par exemple une stratégie intéressante pour attirer des clients mais ne sera toutefois pas viable pour l’entreprise si la marge brute (Chiffre d’Affaires HT – Coût de Revient HT) est trop faible.

Connaître le coût de revient signifie également connaître la structure des coûts. Cette donnée est loin d’être anodine et permet d’optimiser la gestion de l’entreprise en investissant de façon judicieuse notamment en termes de recrutement (le bon profil au bon salaire). Cette connaissance approfondie des coûts permet également d’œuvrer à leur réduction, augmentant par la même occasion la compétitivité de l’entreprise.

Composition du coût de revient

Les charges d’exploitation constitutives du coût de revient comprennent des charges directes et indirectes. Les premières sont composées des dépenses directement liées au produit ou service (matières premières ou frais de livraison) quand les charges indirectes sont affectées à d’autres composantes de l’entreprise (loyer des locaux par exemple). La répartition des charges indirectes n’est pas forcement simple car il n’existe pas de règle générale. Elle peut être égalitaire, dépendre des quantités produites, du chiffre d’affaires, etc. La clé de répartition choisie devra dans tous les cas attribuer les charges de la façon la plus juste possible.

Les charges à prendre en compte sont les charges d’exploitation. On retrouve dans cette catégorie les coûts d’achat et d’approvisionnement (frais de livraison, matières premières et autres consommables), les coûts de production (loyer, main d’œuvre, dotations aux amortissements, assurance, etc.), les dépenses de commercialisation (communication, marketing, prospection) et de distribution ainsi que les coûts administratifs (impôts, services généraux).

Méthode de calcul du coût de revient

Somme de l’ensemble des coûts d’exploitation, le coût de revient se calcule de la façon suivante :

Coût de revient = coûts d’achat et d’approvisionnement + coûts de production + coûts de commercialisation et distribution + coûts administratifs

Show Buttons
Hide Buttons