Recouvrement des factures impayées : faites appel à un huissier avant qu’il ne soit trop tard

Recouvrement des factures impayées : faites appel à un huissier avant qu’il ne soit trop tard

En France, la trésorerie de nombreuses entreprises souffre. Et pour cause, dans l’Hexagone, 53,9 % des sociétés ne payent pas leur facture à temps. En moyenne, ils accusent un retard de 10,7 jours. Cela met sérieusement en péril l’activité de l’entreprise créancière. En effet, dans de telles conditions, sa trésorerie baisse. En conséquence, elle fait face à des difficultés financières.

Une mauvaise gestion de ses finances peut la contraindre à mettre la clé sous le paillasson. Pour ne pas en arriver là, vous devez recouvrer immédiatement vos créances lorsque les clients ne respectent pas le délai fixé. Seul, vous ne parviendrez certainement pas à obtenir gain de cause. Avec un huissier, c’est plus sûr. Découvrez ici l’aide qu’il peut vous apporter dans une telle situation.

A lire en complément : Qu'est-ce que le contrat de travail temporaire ?

Il fait d’abord l’état de la situation

Avoir des problèmes avec un huissier de justice en île-de-france, de nombreux débiteurs ne le voudraient pas. Tant mieux ! En effet, ils savent qu’il peut procéder à la saisie de leurs biens ou les traîner devant les tribunaux. C’est une bonne nouvelle pour vous que le statut de ce professionnel de droit fait réagir ceux qui ne veulent pas payer leur facture. Cependant, avant que cet officier ministériel ne fasse siens vos problèmes, il fera d’abord l’état de la situation.

À cet effet, vous devez lui fournir la preuve de la créance. Il peut s’agir d’une facture, d’un contrat, d’un acte sous seing privé, etc. Outre cela, le montant de la créance doit être connu. Avant de le contacter, attendez toujours que le délai de paiement soit expiré. Avec ses preuves en main, il peut vous défendre partout afin que vous rentriez en possession de vos fonds.

Lire également : Comment protéger votre entreprise avec des solutions juridiques ?

L’intervention amiable

Le changement de nom pour les huissiers de justice a été fait en juillet 2022. Désormais, ils sont connus sous le nom de commissaires de justice. Il faut noter que ce sont des officiers ministériels qui priorisent le dialogue. Ainsi, le professionnel que vous contacterez va proposer une procédure amiable afin que l’affaire n’aille pas directement en justice. L’officier ministériel délivrera une sommation de payer à votre débiteur. Cela peut se faire par lettre recommandée avec accusé de réception ou par une simple lettre.

S’il n’obtient aucune réponse du débiteur, il peut le joindre par téléphone ou se déplacer dans son domicile. Il se donne toute cette peine afin de trouver un accord avec l’autre partie. Le commissaire de justice endosse la responsabilité de médiateur dans le contexte actuel. D’un commun accord avec les protagonistes, il établit un accord de recouvrement.

Après avoir récupéré la somme due, le professionnel de droit la reverse à l’intéressé dans un délai de 3 à 6 semaines. Dans le cas où les négociations n’aboutiraient pas, il sera obligé de saisir la justice.

La saisie

Lorsque votre débiteur ne veut pas entendre raison, le commissaire de justice saisit la justice pour la mise en place d’une procédure judiciaire. À ce stade, votre débiteur vous payera ce qu’il vous doit de force. En effet, il reçoit l’autorisation de saisir les biens qui appartiennent au débiteur.

Entre autres, l’officier ministériel peut mettre la main sur ses comptes bancaires, ses biens meubles, ses immeubles, etc. Vous l’aurez compris, en contactant un commissaire de justice, vos débiteurs vous payeront toujours ce qu’ils vous doivent.