Tester un projet d’entreprise : comment s’y prendre ?

Tester un projet d’entreprise : comment s’y prendre ?

La création d’entreprise est tout un projet. Lorsque l’on souhaite devenir chef d’entreprise et mener un projet à son terme, il existe quelques astuces pour donner à son entreprise toutes les chances de réussir. Comment s’y prendre lorsque l’on souhaite tester un projet d’entreprise ? Suivez le guide : nous vous livrons des réponses afin de vous aider dans la création de votre entreprise.

Quels sont les avantages à tester un projet d’entreprise ?

« Tester » un projet d’entreprise est un bon moyen de connaître sa valeur et son potentiel. Avant la création d’une entreprise, il convient d’évaluer le marché, de comprendre le besoin des clients, et d’anticiper les risques.

A lire également : Comment obtenir le prêt "Rebond Full Digital" pour les TPE/PME ?

Se familiariser avec tous les tenants et les aboutissants de la gestion d’une entreprise passe par le fait de mettre son idée à l’épreuve. En effet, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée : il est important de pouvoir mener une réflexion constructive autour de son projet.

Passer son projet d’entreprise en phase test permet bien souvent de s’apercevoir du fossé qui peut exister entre les attentes autour d’un projet et la réalité. Une idée peut être bonne dans le fond, mais si la forme ne correspond pas du tout aux attentes des clients, elle n’ira pas bien loin.

A voir aussi : L'exonération dans le cadre des transmissions d'entreprises

En décidant de scinder votre projet d’entreprise en diverses phases, avec ses étapes et ses tests, vous êtes ensuite en mesure d’analyser les résultats de manière concrète. Ces résultats vous parlent de la faisabilité de votre projet sur le long terme.

Border son projet d’entreprise avec quelques astuces

Avant de faire tester son projet d’entreprise, il est important d’avoir à l’esprit certaines choses claires. Si ces éléments sont clairs pour vous, ils le seront pour vos futurs clients :

  • La nature du produit que vous allez vendre
  • L’utilité de ce que vous allez vendre
  • Les spécificités de vos produits
  • Votre client type
  • Les endroits où vous pourrez vendre vos produits
  • La raison pour laquelle vous proposez ces produits
  • Les tendances actuelles du marché

Pour répondre à ces questions, il faut se poser en amont et réaliser si possible une étude de marché. Celle-ci vous permettra de comprendre le fonctionnement du marché, et de délimiter votre zone de chalandise.

Suite à l’étude de tous ces éléments, vous êtes en mesure de dire si oui ou non votre projet d’entreprise est compatible avec la réalité du marché. Si la réponse est oui, alors nous vous conseillons de tester votre projet d’entreprise, notamment dans une couveuse d’entreprise, un lieu qui booste les projets de création d’entreprise.

Comment tester son projet d’entreprise : diverses pistes

Un projet de création d’entreprise peut être testé de plusieurs manières. Vous avez clairement d’avoir un retour concret sur les forces et les faiblesses de votre projet d’entreprise. Ceci peut se faire à travers différentes actions concrètes :

  • Tester son projet d’entreprise sur un échantillon de clients potentiels
  • Tester son projet d’entreprise auprès de proches
  • Intégrer une couveuse d’entreprises (ou incubateur d’entreprises)
  • Créer une micro entreprise (statut auto entrepreneur)
  • Intégrer une coopérative d’activité
  • Lancer une campagne de crowdfunding

Toutes ces actions n’ont pas la même portée mais permettent toutes de tester votre projet d’entreprise. Une campagne de crowdfunding peut se faire sur quelques semaines et vous donner une bonne visibilité.

Se lancer dans une micro entreprise, en revanche, peut se faire sur plusieurs années, avant de se lancer dans une version plus aboutie et ambitieuse du projet d’entreprise.

Intégrer une coopérative d’activité

Intégrer une coopérative d’activité est également un bon moyen de faire votre test de projet d’entreprise. Une coopérative d’activité est un excellent moyen de démarrer votre activité indépendamment sans avoir à créer d’entreprise. On compare souvent cette solution au portage salarial. 

Au sein de la coopérative d’activité, vous avez tout un réseau professionnel autour de vous et vous pouvez bénéficier de leur accompagnement si besoin. Dans ce système très pratique, le chiffre d’affaires que vous réalisez est encaissé puis reversé sous forme de salaire. Un bon moyen de se mettre le pied à l’étrier sans craindre trop de risques.

Dans cet environnement professionnel, vous vous rendez vite compte de la viabilité de votre projet d’entreprise. Vos clients potentiels et vos clients vous renvoient les bonnes questions à vous poser ainsi que des retours constructifs que vous pouvez prendre le temps d’analyser afin de réajuster le tir si besoin. Par ailleurs, une bonne émulation naît de ces lieux d’échange.

Intégrer un incubateur / couveuse d’entreprises

Le fait d’intégrer une couveuse de start-up ou incubateur de jeunes entreprises permet de se faire un réseau porteur. Au sein de cet environnement professionnel, dites-vous que votre projet d’entreprise est parrainé par un groupe plus important.

Mettre un projet d’entreprise dans un incubateur à start-up permet de peaufiner un projet d’entreprise tout en apprenant tous les tenants et les aboutissants de la facturation, de la gestion, de la création d’une entreprise, de la comptabilité, de la prospection, des achats ou encore des statuts d’entreprise. 

Le temps passé en incubateur est un réel cadeau pour les start-up en devenir. C’est un excellent moyen de se poser les bonnes questions en étant entouré, conseillé et accompagné par des professionnels aguerris. 

Créer sa micro entreprise pour tester un projet d’entreprise

La création d’une micro entreprise est certes un statut, mais n’engage que pour la durée que vous décidez. Le statut de micro entreprise avant de passer au statut de société est techniquement intéressant pour tester un projet. Vous vous confrontez concrètement à la réalité de la création d’une entreprise, à la recherche de clients, au démarchage et à la prospection.

Si vous souhaitez stopper votre statut de micro entreprise, c’est possible à tout moment, pour ensuite évoluer vers un statut de société. Pendant que votre activité est en plein développement et que vous apprenez doucement à être chef d’entreprise, vous établissez si besoin un second business plan plus élaboré, qui sera la réalité de vos attentes et de votre prévisionnel lorsque vous aurez établi votre société.

Toutes ces solutions sont aussi valables les unes que les autres pour donner de meilleures chances à un projet d’entreprise.