Fenêtres en bois, en aluminium et en PVC : le comparatif

Fenêtres en bois, en aluminium et en PVC : le comparatif

Comptez-vous remplacer vos anciennes fenêtres ? Ce ne sont pas les modèles qui manquent sur le marché et ils se distinguent notamment par leur matériau de fabrication. Vous avez le choix entre une fenêtre en PVC, en bois et en aluminium. Chaque matériau présente des avantages et des inconvénients qu’on va détailler tout au long de cet article.

La fenêtre en PVC

Aujourd’hui, les fenêtres en PVC représentent plus de la moitié du marché total en France. De nombreuses familles ont également porté leur choix sur ce modèle, non pas parce qu’il y en a une infinité de modèles sur le marché, mais parce que ces fenêtres en PVC sont moins onéreuses comparées à ses cousines en bois ou en aluminium. Il faut prévoir un budget entre 750 et 1 300 euros pour une fenêtre en PVC en fonction de leur taille et du type d’ouverture. Côté isolation thermique et acoustique, le PVC affiche de très belles performances. Découvrez sur gimm.fr un large choix de modèles de fenêtres en PVC.

Lire également : Entreprises : que prennent-elles en charge lors d'un déménagement ?

Contrairement à ce que l’on pense, les fenêtres en PVC sont bien solides et résistantes aux conditions climatiques, à la forte chaleur comme au gel et à la neige ainsi qu’aux chocs. Le PVC ne se déforme pas et ne change pas de couleur. Un autre petit plus : elles ne sont pas non plus sensibles à la corrosion. Elles ne demandent non plus ni entretien, ni traitement particulier. Elles exigent tout simplement un petit nettoyage avec une éponge humide.

Les modèles de fenêtres en PVC sur le marché d’aujourd’hui sont plus esthétiques. Cependant, certains pourront les trouver moins esthétiques comparés à d’autres fenêtres. Même si elles sont disponibles dans un large choix de coloris, ce choix est quand même limité. Pour une grande ouverture, le PVC n’est pas vraiment adapté. Vous ne pouvez donc pas faire une grande baie vitrée avec ce matériau.

A lire en complément : Organisation de votre expo photo : l'importance de sécuriser les lieux

La fenêtre en bois

Si certaines personnes choisissent les fenêtres en bois, c’est pour leur côté chaleureux. Même si on a tendance à croire qu’elles sont plus adaptées aux demeures anciennes, elles peuvent très bien s’intégrer à des logements modernes et contemporains. Le bois a aussi un faible niveau de conduction, ce qui lui permet d’afficher de très bonnes qualités d’isolation thermique. Les fenêtres en bois sont disponibles dans différentes essences et qui dit différentes essences, dit différentes couleurs.

L’empreinte écologique des fenêtres en bois est meilleure que celle des fenêtres en PVC, un détail qui n’échappera pas aux personnes soucieuses de l’environnement. D’ailleurs, si c’est votre cas, choisissez une fenêtre en bois avec le label FSC ou la certification PEFC. Après sa pose, les fenêtres en bois sont bien belles, mais pour qu’elles puissent garder cet aspect, vous devez leur apporter un traitement régulier contre les insectes et l’eau. Si vous voulez remplacer toutes vos fenêtres actuelles par des fenêtres en bois, il faudra préparer un budget assez conséquent.

La fenêtre en aluminium

Pour une résidence à l’architecture moderne, on recommande souvent les fenêtres en aluminium. Ce matériau permet même de faire une importante ouverture. Côté robustesse, il n’y a pas non plus à s’en plaindre, car l’aluminium est bien plus rigide que le bois. Oui, il est robuste, mais il est malléable, ce qui permet aussi la conception d’une fenêtre dans une forme ronde ou ovale. Certains pourront souligner l’élégance des fenêtres en aluminium. Ceci s’explique entre autres par leurs encadrements plus fins. D’ailleurs, côté couleur, vous pouvez avoir une fenêtre en aluminium dans la couleur que vous souhaitez.

La fenêtre en alu ne se rouille pas et est également facile d’entretien tout comme la fenêtre en PVC. L’aluminium est un conducteur de chaleur, mais rassurez-vous : les fenêtres dans ce matériau comprennent un système de rupture de pont thermique, ce qui améliore leurs performances isolantes.