Quels sont les différents métiers de la comptabilité ?

Quels sont les différents métiers de la comptabilité ?

Au sein d’une entreprise, il existe des professionnels dont on ne peut se passer comme ceux opérant dans le domaine de la comptabilité. Les travailleurs de ce secteur sont en effet indispensables pour garantir la bonne santé financière d’une société. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut recruter un quelconque diplômé en comptabilité. C’est en fonction de vos besoins qu’il faudra effectuer un choix, car le milieu de la comptabilité réunit divers corps de métiers. En voici les principaux.

L’expert-comptable

Également appelé directeur de mission, expert-comptable ou auditeur comptable, l’expert-comptable est un professionnel qui travaille généralement à son propre compte. Il peut aussi être salarié au sein d’une entreprise. Quel que soit le cas, ses missions restent les mêmes.

Lire également : Pourquoi prendre une assurance professionnelle ?

Il doit mettre son expertise comptable à profit pour aider les personnes qui le sollicitent à prendre les meilleures décisions financières. Le rôle de ce professionnel consiste aussi à fluidifier le processus comptable de ses clients. Il doit également fiabiliser, établir et superviser la comptabilité de ses interlocuteurs.

Ces différentes tâches sont des défis qui ne peuvent être efficacement relevés que si le travailleur est titulaire d’un diplôme d’expertise-comptable. Il s’agit d’une qualification qui permet à son détenteur de se retrouver avec 50 000 voire 130 000 euros par mois.

A lire aussi : Comment débuter sur les marchés financiers ?

L’assistant comptable

Il existe des travaux en comptabilité qui sont considérés comme étant les plus basiques. Ceux-ci consistent à élaborer les documents comptables comme les :

  • Relances clients ;
  • Fiches de paie ;
  • Factures fournisseurs.

Ils incluent aussi l’archivage, le classement et la numérotation des dits fichiers. De telles tâches sont effectuées par un professionnel appelé assistant comptable. Il est aussi connu sous le vocable d’aide-comptable.

C’est un professionnel qui remplit généralement ses missions sous la responsabilité d’un chef comptable ou d’un comptable tout simplement. Lorsque l’assistant comptable est sous la tutelle d’un supérieur hiérarchique, il est chargé de l’aider à veiller à la mise à jour de toutes les pièces comptables de la société.

Parlant par ailleurs de la rémunération d’un comptable auxiliaire, il faut retenir que celle-ci varie entre 21 000 et 28 000 euros. Le salaire exact dépendra de la notoriété de l’entreprise et du nombre d’années d’expérience du travailleur.

Le comptable

C’est un BTS en comptabilité gestion ou tout Diplôme de Comptabilité Gestion (DCG) qui ouvre la voie à un titre de comptable. Tout professionnel qui possède une telle qualification a la possibilité d’exercer dans deux types de cadres. Il peut d’une part s’agir d’un cabinet d’expertise comptable.

Dans ce cas, la mission principale du comptable est de gérer le portefeuille de la clientèle. Cela consiste concrètement à enregistrer les transactions de chacun des clients et à veiller à ce que celles-ci se fassent dans les normes.

D’autre part, le comptable peut travailler au sein d’une entreprise. À ce niveau, il possède plus particulièrement le titre de comptable unique. Ses compétences couvrent dans ce cas un plus large domaine. Celui-ci inclut la gestion des stocks, la paie, les comptes bancaires, la trésorerie et la comptabilité fournisseurs/clients.

Le trésorier

Exerçant généralement comme salarié au sein d’une entreprise, un trésorier perçoit entre 45 000 et 80 000 euros par mois. Pour une pareille rémunération, il a le devoir de déterminer et d’évaluer les éventuels risques financiers auxquels est sujet une entreprise.

Mieux, il doit proposer des solutions pour éviter que ces impacts néfastes se produisent. En dehors de ces missions, un trésorier est également chargé de s’intéresser à l’activité économique de l’entreprise où il travaille.

Pour cela, il doit recenser et examiner tous les documents nécessaires. La sécurisation des flux et la gestion de la trésorerie constituent aussi des tâches qui font partie du domaine de compétences du trésorier d’entreprise.