Une aide de l’ADIE pour que les entrepreneurs puissent se lancer grâce au microcrédit

Une aide de l’ADIE pour que les entrepreneurs puissent se lancer grâce au microcrédit

C’est depuis l’année 2017 que l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), a commencé à tester le nouveau dispositif qu’est contrat impact social. Les jeunes qui vivent du chômage pourront ainsi bénéficier de fonds pour pouvoir se lancer dans un business qui a un rapport avec leurs passions et leurs compétences.

Une jeune du nom de Paula donne l’exemple lors d’une réunion

Le projet de la jeune Paula consiste en la production de miel. La jeune dame a tenu à expliquer son activité, avant de faire goûter aux participants ses produits. Paula est apicultrice, et produit des bonbons, du pain d’épice parmi d’autres réalisations. Bien qu’elle continue de vivre du chômage, elle commence à se faire petit à petit un chiffre d’affaires.

A lire aussi : Les particularités d’un cabinet d’avocat pour entreprise

Elle n’est pas la seule à bénéficier de cet avantage, car Fabienne elle aussi a une activité dont elle fait la promotion. Son business à elle concerne la transformation des plantes. Elle a su mettre de l’argent de côté, ce qui lui a permis d’acheter un barnum qui va lui permettre d’assurer la vente sur les marchés.

Les deux dames témoignent du soutien reçu de la part de l’ADIE

Fabienne et Paula ont tenu à magnifier le soutien qu’elles ont reçu de la part de l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), et qui leur a permis de générer leurs premiers revenus. En effet, l’ADIE, pour aider au développement d’une activité, accorde des prêts qui peuvent aller jusqu’à 10 000 euros.

A lire en complément : Pourquoi réaliser une enquête de satisfaction ?

Il s’agit de prêts qui sont octroyés à des personnes qui ne peuvent pas avoir accès au crédit bancaire. Le même principe est appliqué par d’autres types d’associations, dont celui que vous pourrez trouver à cette adresse www.imed-vie.com. Ces fonds sont d’une grande utilité pour les personnes qui désirent mettre en place leur propre activité, ou qui veulent juste se procurer du matériel pour développer leur activité.

Des entreprises qui peuvent être créées en seulement deux ans

Avec l’appui de l’ADIE, les entreprises qui viennent de naître bénéficient d’un accompagnement humain et technique qui fait qu’elles pourront être sur pied au bout de deux ans. Yves Jarland, le directeur précise que 70% des entreprises qui sont aidées commencent à générer des revenus au bout de seulement deux années.

Il joute que 84% des personnes qui sont aidées réussissent à avoir une insertion durable. Les emprunteurs peuvent de nouveau emprunter s’ils rencontrent des difficultés dans la réalisation de leurs projets. Ils pourront ainsi être accompagnés et bénéficieront de conseils de la part des professionnels de l’ADIE.

Comment l’ADIE sélectionne-t-elle les projets éligibles au microcrédit ?

L’ADIE a pour objectif d’aider les personnes qui ont un projet à le concrétiser. Pour cela, elle étudie minutieusement chaque dossier et sélectionne ceux qui répondent aux critères d’éligibilité.

Pour être éligibles au microcrédit de l’ADIE, les projets doivent avant tout être viables économiquement. Effectivement, la structure doit être capable de rembourser le prêt sans mettre en danger sa pérennité financière.

Les emprunteurs doivent aussi fournir des garanties personnelles et professionnelles afin de rassurer l’organisme prêteur quant à leur capacité à honorer leurs engagements. Les informations concernant les précédents crédits contractés par l’emprunteur sont aussi prises en compte lors du processus de sélection.

La motivation personnelle joue un rôle important dans la décision finale : si le porteur du projet est déterminé et impliqué dans son entreprise, il aura plus de chances d’être retenu par l’équipe ADIE.

Le microcrédit, un outil pour lutter contre l’exclusion bancaire et promouvoir l’entrepreneuriat

Le microcrédit est un outil de financement solidaire qui permet à des personnes exclues du système bancaire traditionnel d’accéder à des prêts pour développer leur entreprise.

Effectivement, les porteurs de projets peuvent rencontrer des difficultés pour obtenir un crédit auprès d’une banque classique en raison notamment du manque de garanties financières ou encore d’un historique financier fragile.

Grâce au microcrédit, ces personnes ont la possibilité de lancer leur entreprise et ainsi s’affranchir durablement du chômage et/ou de l’exclusion sociale. Le financement obtenu permettra aussi aux entrepreneurs nouvellement créateurs d’acquérir une expérience professionnelle, ce qui est souvent indispensable pour se relancer dans la vie active.

L’ADIE a su mettre en place une offre adaptée aux besoins spécifiques et contraints des populations exclues du système bancaire traditionnel. Effectivement, son approche basée sur l’aide à la création d’entreprise individuelle, associant accompagnement technique personnalisé et accès au microcrédit s’est avérée très efficace.