Style de management : les typologies de management

Style de management : les typologies de management

Les formes de management sont nombreuses et chaque dirigeant adopte un style de management capable de l’aider à atteindre ses objectifs. Si vous venez de prendre la direction d’une équipe et vous ne savez pas quel type de management adopter, voici un article qui vous renseigne.

Qu’est-ce qu’un style de management ?

Encore appelés styles de direction ou style de leadership, les styles de managements peuvent être qualifiés de technique de direction. C’est le modus faciendi d’un dirigeant en matière de la conduite de l’équipe qu’il a sous sa charge. D’une certaine façon c’est la manière dont un chef tient ses subordonnées et la place qu’il leur accorde dans la vie de l’entreprise.

A découvrir également : Tout savoir sur la logistique e-commerce

Quels sont les types de managements ?

Il existe quatre différents types de management à savoir : le management directif, le management persuasif, le management participatif et le management délégatif.

Le management directif

Encore appelé management autoritaire, le management directif octroie un grand pouvoir au manager. Ce dernier dirige son équipe d’une main de fer et définit le parcours à suivre. Il donne beaucoup d’ordre, mais explique peu les raisons de celle-ci. Tout ce qui le préoccupe c’est le résultat. Les employés doivent se mettre à l’œuvre sans poser des questions et sont tenus de mener leur mission à bien au risque de se faire automatiquement sanctionner.

A lire en complément : Quelques astuces pour simplifier le démarrage d'une activité

Mais, il n’y a pas que des sanctions, il y a aussi des récompenses qui sont attribuées aux personnes ayant répondu aux attentes du manager. Il n’y a pas la place à l’émotion ou à un quelconque état d’âme dans ce type de management.

Le management persuasif

Le management persuasif, lui aussi ne laisse pas un grand champ d’initiative aux employés, mais ceux-ci sont un peu plus impliqués dans la vie de l’entreprise d’autant que le manager explique voire même argumentes ses idées. Lesquelles peuvent être discutées par les collaborateurs, qui apportent leurs avis.

Cependant ça ne va pas plus loin, car malgré que les subordonnées aient le droit de dire leur mot dans ce type de management, le seul décisionnaire, reste l’employeur ou le manager. Néanmoins la relation entre le manager et les collaborateurs semble beaucoup plus approfondie.

Le management participatif

Encore plus ouvert que le management persuasif, ce type de management, met chaque collaborateur au sein de l’action qui sera menée. Chacun développe des idées qu’il soumet et les décisions sont prises ensemble. Le manager n’impose donc rien dans ce type de management, et se prête v à une relation plus amicale avec ses subordonnées. Cela ne l’empêche pas bien évidemment de garder un œil sur ce qui se fait et de délivrer des conseils s’il faut.

Le management délégatif

de management les typologies de management

Quelques fois appelé management consultatif, le management délégatif est ce type de management dans lequel le manager accorde une grande confiance aux discernements de ses collaborateurs et les laisse prendre des décisions tout seuls. Dans ce style de management, le manager n’est pas le seul tenu responsable de l’échec ou du succès de son équipe. Les responsabilités sont partagées entre collaborateurs et manager qui entretiennent une relation bien plus personnelle. Ce type de management est conseillé dans un cadre où toutes les parties prenantes sont expérimentées et responsables.

Cas d’illustration pour chaque type

Pour vous aider à appréhender clairement la portée de chaque type de management, on vous présente un exemple de mise en situation :

Un de vos collaborateurs très respectueux et pressentis pour une promotion très prochainement commence depuis quelque temps à arriver en retard au service pour des raisons personnelles. Il vous explique ces raisons et promet de faire le nécessaire pour s’améliorer, mais aucun changement. Vous avez donc décidé de régir. Voici les différentes réactions que vous devez avoir selon le type de management que vous avez adopté.

Le manager directif

Vous lui dites que son comportement est inacceptable dans votre entreprise et vous le menacez de le sanctionner à la prochaine faute.

Le manager persuasif

Vous lui faites comprendre que son comportement ne véhicule pas un bon message et que vous ne pourriez pas rester longtemps silencieux, pour donc améliorer la situation, il doit rapidement revoir ses habitudes.

Le manager participatif

Vous essayez de comprendre les raisons du manque d’assiduité de votre collaborateur et vous discutez avec lui de comment vous y prendre ensemble pour améliorer la situation. En quelque sorte, vous lui faites part de votre compréhension et vous lui tendez la main.

Le manager délégatif

Vous faites totalement confiance à votre collaborateur et vous lui offrez encore l’occasion de se rattraper. Cependant, vous gardez un œil sur ses progrès.

En définitive, selon votre style de management, vos actions seront justifiées. Par exemple, un manager directif qui se met dans la perspective de comprendre la situation personnelle de son collaborateur en faute peut être rapidement accusé de favoritisme par l’ensemble de son équipe.

Comment définir un style de management ?

En réalité, un manager ne décide pas d’adopter un style sur un coup de tête. C’est la situation de l’entreprise qui oblige à faire le choix. Pour être un bon manager, apprenez à maîtriser tous les styles de management qu’il existe et adaptez-vous selon le contexte général de l’entreprise que vous dirigez. Si vous devez être autoritaire par exemple, soyez fermes et sanctionnez toutes les fautes, quel que soit le statut des coupables. Cela montre à l’équipe qu’elle n’a pas droit à l’erreur.

Comment l’analyse des styles leadership vous permet de devenir un bon manager ?

Avec des équipes avec lesquelles vous avez l’occasion de travailler au quotidien, force est de constater que vous avez vraiment tout intérêt à mettre toutes les chances de votre côté pour un bon management ! En effet, bon nombre de managers ont tendance à ne pas adopter de stratégie claire et précise à ce niveau là, et les conséquences sont parfois bien plus catastrophiques que ce que l’on peut imaginer. Heureusement, il existe des méthodes assez simples à suivre pour améliorer cela, sans que cela vous prenne des heures ou des journées entières de formation.

En effet, en suivant cet article pour devenir un bon manager grace aux différents styles de leadership, vous comprendrez mieux comment vous y prendre en fonction des situations, mais aussi des personnes que vous avez près de vous dans la vie de tous les jours. Que vous ayez décidé d’opter pour un leadership participatif, directif, ou même visionnaire, il ne tiendra qu’à vous d’essayer de continuer à suivre votre ligne directrice par la suite. Ainsi, votre équipe comprendra mieux la stratégie de l’entreprise à travers votre leadership, et pourra être plus productive au quotidien.