Qu’est-ce qu’une SARL ?

Qu’est-ce qu’une SARL ?

À la création de votre entreprise, vous devez opter pour un statut juridique. Ce dernier va définir en grande partie les règles qui s’appliqueront à votre société. Il existe cependant plusieurs statuts ou formes juridiques. Votre choix dépendra de vos besoins et de votre objectif social. Vous pouvez choisir la SARL pour plusieurs raisons. Découvrez davantage ce statut dans ce billet.

La SARL : de quoi s’agit-il ?

SARL est l’acronyme de Société à Responsabilité Limitée. Il s’agit du statut le plus simple parmi les choix existants. Pour choisir la SARL comme statut juridique, vous avez besoin d’un associé ou de 100 au maximum. Aucune limite n’est spécifiée dans les apports personnels. Les associés sont libres de spécifier les montants à apporter pour la constitution du capital de départ.

A lire en complément : Quels sont les entités ?

La procédure de la création d’une SARL peut se faire en ligne. Pour cela, vous aurez besoin de rédiger les statuts de l’entreprise. Ces derniers spécifient l’organisation et le fonctionnement de la société. Ils devront ensuite être signés par tous les associés.

Parfois, les dirigeants peuvent être nommés dans les statuts. Néanmoins, ils peuvent toujours l’être après la signature de ceux-ci du moment où cela est fait dans de brefs délais.

A lire en complément : Puis-je rompre un contrat de professionnalisation ?

Selon les spécifications des statuts, chaque associé devra réaliser les apports indiqués, qu’ils soient en nature ou en numéraire. Il faudra par la suite procéder à la publication d’un avis de constitution dans le journal officiel avant d’immatriculer la SARL au registre du commerce des sociétés.

Pour sa gestion, la société à responsabilité limitée doit avoir un ou plusieurs gérants. Une assemblée générale a également lieu chaque année pour non seulement valider les comptes, mais aussi pour décider de la façon dont les bénéfices seront répartis.

Dans une SARL, les gérants représentent légalement l’entreprise auprès des tiers. Mais vis-à-vis des associés, il peut y avoir des limitations de pouvoir. Un gérant peut être rémunéré ou non selon les cas. Cependant, il n’existe pas un salaire minimum. Pour finir, la durée du mandat d’un gérant peut être indéterminée ou limitée.

Quels sont les avantages d’un tel statut juridique ?

Si de plus en plus de personnes optent pour la SARL, c’est en raison des nombreux avantages qu’elle présente. Dans un premier temps, la facilité de sa création est un atout. En plus de se faire en ligne, la création de ce statut reste simple.

Il est également possible pour les associés de fixer leurs apports personnels et de les modifier en cas de besoin. Ce type de société jouit d’un encadrement optimal par la loi. Il s’agit alors d’un cadre sécurisé aussi bien pour les associés que pour les potentiels investisseurs.

La protection du patrimoine personnel est également un avantage certain. Chaque associé n’est responsable qu’à la hauteur de son apport. En cas de faillite par exemple, il ne peut y avoir de saisie des biens personnels des associés.

Comme autre avantage, les charges ainsi que les cotisations dans une SARL sont moindres. Cette forme juridique donne la possibilité au conjoint du gérant majoritaire d’entrer dans la société. Le partenaire du gérant peut donc devenir conjoint collaborateur et participer à la gestion de l’entreprise. Même si celui-ci n’est pas rémunéré, il peut être couvert par la sécurité sociale.

Quid des inconvénients ?

SARL

Une SARL n’est pas sans inconvénient. Puisque les gérants majoritaires sont affiliés à la sécurité sociale des indépendants, la protection est plus faible que celle offerte dans une SAS ou une SASU. Dans une société à responsabilité limitée, l’émission des titres négociables est impossible.

Certaines activités ne peuvent pas être menées avec le statut de SARL. Les assurances et les laboratoires d’analyse médicale ne peuvent pas non plus prendre ce statut.