f
Bright mirror : de quoi s’agit-il réellement ? Bright mirror : de quoi s’agit-il réellement ?
Lorsqu’on aborde le concept de Bright Mirror, on pense à Marc Downham qui dit qu’on possède déjà demain, et que c’est aujourd’hui que l’on... Bright mirror : de quoi s’agit-il réellement ?

Lorsqu’on aborde le concept de Bright Mirror, on pense à Marc Downham qui dit qu’on possède déjà demain, et que c’est aujourd’hui que l’on veut. Ce concept renvoie à l’horizon flou et au futur pessimiste que tout le monde perçoit aujourd’hui. Mais, et si on avait la possibilité d’avoir un autre imaginaire ? Et si on avait la prérogative de construire de façon collective le futur qu’on désire aujourd’hui ? C’est en cela qu’il faut percevoir le Bright Mirror comme une véritable opportunité. Mais le Bright Mirror, de quoi s’agit-il exactement ?

Les principes fondamentaux du Bright Mirror : l’art et la science

Depuis la nuit des temps, l’art et la science ont toujours été le véhicule des passions et des intuitions humaines, les plus cachés. Or, dans les divers efforts fournis pour exécuter leurs fonctions afin de trouver un ordre dans le chaos du monde, les arts et les théories scientifiques travaillent toujours selon les mêmes principes. Ces derniers expliquent le monde visible via des forces invisibles. Ils articulent ce qu’on observe sur ce qu’on imagine.

Lire également : Afterwork : la grande tendance de 2016

Ainsi, loin d’être des disciplines qui progressent de façon linéaire et en toute indépendance, les sciences et les arts, s’entremêlent et se nourrissent. Puis, il arrive souvent que les arts soient en avance sur la science, pour ce qui est de l’anticipation des choses à venir.

En outre, la science-fiction a depuis toujours, dessiné divers scénarios possibles du futur, en anticipant quelques fois, certains bouleversements technologiques. On illustre cette idée par l’exemple de Jules Verne et les sous-marins électriques, qui ont été imaginés avec un siècle d’avance dans « Vingt mille lieues sous les mers ». On peut en outre évoquer l’exemple de Star Trek, qui a non seulement motivé à la création du premier téléphone mobile, mais aussi à montrer pour la première fois sur les écrans américains, ce que l’on qualifiait de baiser interracial durant les années 60.

A découvrir également : Comment booster la communication de votre entreprise ?

La science-fiction est donc une excellente source d’inspiration qui, au-delà du domaine scientifique, va contribuer à accélération de l’évolution de la société.

Le Bright Mirror, en quoi consiste-t-il alors ?

Le Bright Mirror est un projet qui se base sur la scénarisation collective de divers imaginaires positifs, afin de façonner, tous ensemble, le monde qu’on a envie de créer. C’est un concept qui rassemble aujourd’hui une communauté de plus de 2000 personnes en présentiel et en virtuel. Dans cette communauté plus de 2000 histoires ont été rédigées, puis 20 d’entre ces histoires ont été publiées dans Usbek & Rica.

Étant à la base du développement de thèmes complexes tels que l’IA ou la ville du futur, le projet Bright Mirror essaye de rendre possible des imaginaires que l’on peut renchérir par de multiples subjectivités. Bright Mirror, fait communiqué des populations qui parlent différents langages autour d’un objet commun et universel. En outre, ce projet démystifie les sujets porteurs, et rend démocratique la prise de parole. L’objectif reste le même. Il s’agit d’écrire les scénarios du futur que l’on désire, afin d’en « prototyper » le présent.

Show Buttons
Hide Buttons