Quels sont les avantages de la valeur ajoutée pour les entreprises ?

Quels sont les avantages de la valeur ajoutée pour les entreprises ?

La valeur ajoutée est un terme purement financier. Il est utilisé plus précisément dans le domaine de la comptabilité. De nombreuses entreprises s’en servent pour évaluer leurs performances de manière poussée au cours d’une année. Il est néanmoins difficile pour les personnes hors de ce domaine de comprendre réellement le sens de ce terme et en quoi il est utile. Qu’est-ce que la valeur ajoutée d’une entreprise ? À quoi peut-elle servir ? Comment calcule-t-on la valeur ajoutée d’une société ? Comment peut-on interpréter le résultat obtenu après calcul ? À qui revient cet argent ?

Comment définir la valeur ajoutée d’une entreprise ?

La valeur ajoutée d’une entreprise est définie comme la richesse que cette dernière a produite au cours d’une année. Elle représente clairement ce que l’entreprise a gagné de plus en une année lorsqu’on écarte tout ce qu’elle a pu dépenser, perdre ou encore investir. Il existe deux types de valeurs ajoutées.

A lire également : Devenir franchisé : LA solution anti-crise

Il y a : la valeur ajoutée nette et la valeur ajoutée brute. La valeur ajoutée nette consiste à retirer du montant obtenu, le prix de tout le matériel de longue durée qui pourrait s’user avec le temps. Il faut noter que la valeur ajoutée ne s’applique pas qu’aux entreprises. Elle peut être également calculée chez les opérateurs économiques.

Quels avantages une entreprise peut tirer du calcul de cette valeur ?

La valeur ajoutée est un indicateur très précis de l’évolution d’une entreprise. Elle lui permet de savoir exactement si ses activités marchent, si elle gagne du terrain ou pas. Les entreprises peuvent comparer chaque année leur valeur ajoutée à celle des années antérieures. Cela leur permettra d’évaluer si les différentes politiques adoptées au cours de l’année sont effectivement rentables pour la société.

A lire en complément : Trouver votre numéro de TVA intracommunautaire en deux clics

Aussi, cette valeur peut lui permettre de comparer ses revenus à ceux des autres entreprises opérant dans le même secteur d’activité. La valeur ajoutée représente donc pour une entreprise un moyen de se comparer à ses concurrents.

Comment se calcule la valeur ajoutée d’une entreprise ?

Pour calculer, au terme d’une année, la valeur ajoutée d’une entreprise, il est nécessaire d’avoir le chiffre d’affaires de cette dernière, le coût des consommations intermédiaires, et l’amortissement. La valeur ajoutée est donc le nombre obtenu lorsqu’on soustrait les consommations intermédiaires et l’amortissement du chiffre d’affaires annuel.

Le chiffre d’affaires est défini comme l’ensemble de toutes les entrées d’argent de l’entreprise au cours d’une année. Les consommations intermédiaires sont les sommes dépensées par la société pour fabriquer ou acquérir ce qu’elle commercialise. L’amortissement quant à lui, est le coût de l’usure des produits utilisés par l’entreprise pour commercialiser son bien.

Comment interpréter la valeur obtenue ?

Une fois le résultat obtenu, il est évident qu’il doit être interprété. Une valeur ajoutée qui ne bouge pas au cours des années pose un problème. Ce dernier peut être une absence d’augmentation de la clientèle ou une difficulté à faire évoluer la structure dans le temps. La diminution de la valeur ajoutée par rapport aux années antérieures est le véritable problème.

Il faudra trouver la raison de cette diminution afin de mieux se préparer pour la nouvelle année. Lorsque la valeur ajoutée a considérablement augmenté, il faudra rechercher les différentes situations et actions qui ont favorisé cette augmentation. Ceci permettra à l’entreprise de rester sur la même lancée et de répéter ce qui peut l’être.

À qui revient la valeur ajoutée d’une entreprise ?

La valeur ajoutée de l’entreprise est répartie entre plusieurs catégories de personnes ou de structures. Il s’agit des salariés, des actionnaires, de l’État et de l’entreprise elle-même. Les salariés perçoivent leurs salaires à partir de cette valeur. Si cette dernière augmente, ils peuvent demander une augmentation de leurs salaires.

Les actionnaires reçoivent, en fonction de leurs investissements, un pourcentage de cette valeur. L’État quant à lui, perçoit une part à travers les impôts et les taxes. L’entreprise elle-même peut utiliser une partie de ces revenus pour s’agrandir, élargir son champ d’activité, etc. S’il y avait une notion de crédit, une partie servirait à rembourser les dettes de la structure.

Valeur ajoutée et PIB ?

Le PIB (Produit Intérieur Brut) est en réalité la somme des valeurs ajoutées de toutes les entreprises publiques comme privées d’un pays. Il permet, sur le plan international, d’évaluer la croissance d’une nation. On peut en déduire que plus les entreprises augmenteront leur valeur ajoutée, plus le PIB du pays sera grand. Ainsi, ce dernier connaîtra un véritable essor économique.

La valeur ajoutée d’une entreprise est la quantité d’argent que cette dernière aura produit au cours d’une année, si on retire tout ce qu’elle a dû faire comme dépense et perdu en termes de matériel. Elle est calculée à partir d’une formule fixe qui est la même dans tous les pays. Elle permet d’évaluer la productivité de la structure, son évolution et sa situation par rapport à ses différents concurrents.

Aussi, la valeur ajoutée est partagée entre l’État, les salariés de l’entreprise, les actionnaires, l’entreprise et les banques quand il y a une notion de prêt. Cette valeur est également utile sur la scène internationale, car elle permet de calculer le Produit Intérieur Brut de chaque pays.