f
Une certification pour les centres de formation Une certification pour les centres de formation
Depuis une quinzaine d’années, les gouvernements qui se sont succédé dans notre pays ont choisi de mettre l’accent sur la formation professionnelle. Il s’agit... Une certification pour les centres de formation

Depuis une quinzaine d’années, les gouvernements qui se sont succédé dans notre pays ont choisi de mettre l’accent sur la formation professionnelle. Il s’agit de permettre aux jeunes qui ne souhaitent pas poursuivre des études dans lesquelles ils ne se projettent pas, d’apprendre plus rapidement un métier, en acquérant des savoirs en cours et des savoir-faire auprès de maîtres de stage qualifiés pour cela. De plus il est aussi question de permettre à tout adulte qui est déjà en poste, ou encore qui a perdu le sien et ne sait plus quoi faire, d’apprendre un nouveau métier, ou encore quelques compétences supplémentaires vis-à-vis de son expérience professionnelle. Pour répondre à ces besoins en matière de formation, les centres dédiés ont dû passer des certifications.

Un organisme de certification Qualiopi

On ne peut s’improviser formateur pour adultes, ni même pour jeunes en mal de compétences. Il faut en obtenir l’autorisation auprès des instances compétentes. Ensuite on peut obtenir de la part de l’Etat des aides financières spécifiques pour la formation. Il est pour celarequis de passer une certification appelée Qualiopi auprès d’un centre agréé par l’Etat. Pour en savoir davantage sur cette certification, il suffit de voir les informations diffusées sur ce site et, pour ceux qui souhaiteraient être certifiés, de prendre leurs dispositions pour s’inscrire rapidement. En effet à l’horizon du 1er janvier 2021, tout organisme de formation prétendant à des aides de la part de l’Etat français devra être certifié Qualiopi, sans quoi ce ne sera pas envisageable.

A lire en complément : Les cabinets d’avocat séduisent les start-ups

Savoir se réorienter professionnellement

Dans une économie mondialisée comme la nôtre, l’emploi est bien plus variable qu’avant. Les entreprises ferment, se restructurent, sont délocalisées, et cela crée de grands troubles sur le marché de l’emploi. Du jour au lendemain, certaines compétences professionnelles s’avèrent quasi inutiles et tout professionnel doit s’attendre à ce qu’un jour, son emploi disparaisse. Mais ce n’est pas un drame : il suffit de prévoir, et de se former dès qu’on le peut, durant sa carrière. Chacun cotise pour cela, et dispose donc d’un crédit pour apprendre d’autres compétences.

A découvrir également : Energineo garantit des économies d’énergie et un audit gratuit pour diminuer votre facture d’électricité

Show Buttons
Hide Buttons