Bien-être au travail : préventions et traitements contre le mal de dos

Depuis 2011, l’entreprise a pour obligation de rédiger un plan d’action concernant les dangers professionnels. Cependant, seulement 1/3 le font. Conséquence, le nombre d’accidents de travail est important. De nos jours, il est nécessaire pour un employeur de mettre en place une démarche pour résoudre les problèmes ergonomiques. Car le salarié est plus exigeant, celui-ci souhaite travailler dans de bonnes conditions et préserver sa santé. L’employeur a tout intérêt de trouver des solutions pour garder ses meilleurs éléments.

L’ergonomie au travail

L’ergonomie consiste à adapter le travail, les outils et l’environnement à l’homme. Son objectif est d’améliorer les conditions de travail. Pour faciliter l’utilisation d’un outil, sans risque pour sa santé et qu’il soit efficace. L’ergonomie au travail est donc un élément important à prendre en compte. Par ce qu’il améliore les performances des salariés. Par exemple, un employé travaillant avec une solution assis debout sera plus efficace qu’un salarié travaillant sur une chaise ordinaire.

Apparition de troubles musculo squelettique

Un salarié travaille dans un bureau 6 à 8 heures par jour. Seulement, certains restent assis toute la journée. Résultat, ils se sentent fatigués à la fin de la journée. Ils peuvent également se plaindre de douleurs cervicales ou dorsales. Pourquoi ? Car le corps ne bouge pas assez. Le corps humain est fait pour bouger.

Turn-over important

Le turn-over se définit comme un rythme de renouvellement des effectifs. Si cet indicateur est important, cela n’est pas bon signe. Il décrit généralement l’ambiance d’une entreprise. L’employeur doit en déceler les causes : conditions de travails déplorables, stress au travail… Cela peut être aussi dû à la forte concurrence. En effet, les concurrents peuvent séduire les meilleurs salariés pour leur offrir de meilleures conditions.

Améliorer l’ergonomie au travail

Pour baisser le taux d’absentéisme et le turn-over d’une entreprise, l’employeur doit identifier les différents problèmes. Pour cela la réalisation d’un audit est cruciale. Voici quelques conseils pour améliorer l’ergonomie au travail :

L’achat de mobilier ergonomique

Pour motiver un salarié, l’employeur peut investir sur du matériel ergonomique. En effet, celui-ci exécutera son travail efficacement tout en préservant sa santé. Il est donc important d’acquérir du mobilier ergonomique. Pour cela, l’employeur pourra par exemple se munir de solutions assis debout. Cet outil de travail apporte une certaine productivité. Car son utilisateur favorise les postures. Cela réduit également les troubles musculo squelettiques. L’employeur peut aussi acquérir un siège ergonomique. Car cet équipement apporte un maintien à la colonne vertébrale. Il peut aussi être équipé d’accoudoirs et d’une têtière pour éviter les tendinites aux poignets ou encore les douleurs cervicales.

Formation spécialisée dans la sécurité et la prévention

Un autre moyen pour améliorer l’ergonomie au travail est la formation. En effet, pour réduire le nombre d’accident de travail, l’employeur peut contacter un organisme spécialisé dans la santé et la prévention en entreprise. Généralement, les objectifs de la formation sont les suivants :

  • Mettre en application les principes de l’ergonomie au bureau
  • Améliorer son hygiène de vie