Les différents styles de leadership

Les différents styles de leadership

Le leadership désigne la manière dont un individu, qui se trouve à une position hiérarchique élevée dans un groupe, applique son autorité sur le reste des personnes. Le leader représente donc généralement le meneur du groupe et celui qui prend la plupart des initiatives. Dans le contexte de l’entreprise, il existe cependant différents styles de leadership.

Optez pour le leadership directif

Également appelé leader autocratique, le leader directif est un responsable qui donne des instructions claires et précises à ses subalternes pour une exécution immédiate. Ce type de manager est souvent proche de ses collaborateurs et s’assure d’être un bon exemple pour eux. Il est responsable de la sécurité de tous les membres de son équipe. Pour devenir un bon leader directif, il faut connaître les styles de leadership, notamment celui en rapport avec la direction. Il est par ailleurs important de vous renseigner sur les différentes façons de diriger une équipe sur des blogs de conseils pour les managers.

A découvrir également : L’essor du freelancing et des plateformes du freelance

Ce type de leadership est fortement recommandé en situation de crise dans les entreprises. Il vous permet de recadrer vos collaborateurs et d’assurer le bon fonctionnement de la société pour l’atteinte de vos objectifs. Ce style de leadership est aussi adapté pour les situations d’urgence dans lesquelles la discussion n’est plus envisageable par manque de temps. Pour être un bon leader directif, vous devez vous intéresser aux moindres détails concernant le travail de vos collaborateurs. Cela permet d’avoir une idée plus ou moins précise sur le fonctionnement de l’entreprise et les éventuels aspects qu’il faut corriger pour garantir son bon fonctionnement.

Si vous êtes à la tête d’une société naissante avec du personnel peu ou pas qualifié, nous vous recommandons ce style de leadership. Les consignes du leader directif sont des ordres précis. Le leadership directif ne responsabilise pas les autres collaborateurs et ne tient pas non plus compte de leurs émotions ou des facteurs sociaux qui peuvent influer sur leur travail. Pour toutes ces raisons, il s’agit d’un style de leadership qui doit être utilisé avec précaution. Si vous abusez de votre statut de leader, cela pourrait nuire à l’engagement de vos collaborateurs sur le long terme.

A lire en complément : Quelles sont les différentes étapes à la création d’entreprise

blog managers conseils leadership

L’utilité du leadership associatif

Le leadership associatif ou leadership paternaliste est un style de management qui trouve facilement sa place dans toute sorte d’organisation. Un leader qui applique cette forme de management s’assure que tous ses collaborateurs travaillent dans de bonnes conditions environnementales et sociales. Pour cela, il leur demande fréquemment leur avis et ce qu’ils souhaiteraient changer pour se sentir à leur aise. Ce responsable accorde une importance particulière à l’apprentissage pour donner la chance à tous ses collaborateurs d’être bien outillés pour accomplir les missions relatives à leurs postes.

Le leadership associatif facilite l’atteinte de consensus entre le leader et les membres de son équipe. Un leader associatif est recommandé pour certaines crises ou lors de la formation d’une nouvelle équipe pour une entreprise existante. Il stimule en effet le moral de son équipe en faisant un feedback positif et constructif chaque fois que cela s’avère nécessaire. Les membres de l’équipe d’un leader associatif sont moins stressés par leur travail et peuvent donc être suffisamment productifs.

Ils sont plus autonomes et n’hésitent pas à s’entraider. Lorsque cette entraide n’est pas bien encadrée, elle peut toutefois encourager la paresse sociale qui rend certains membres de l’équipe moins performants que d’autres. Contrairement au leader directif, le leader associatif agit comme un père pour ses enfants. Pour les managers jeunes et en manque d’expérience dans ce domaine, le leadership associatif peut cependant être un handicap lors de certaines situations de crise.

Les managers qui l’appliquent s’interdisent souvent de faire des commentaires ou des remarques négatifs qui peuvent normalement aider les autres à s’améliorer. De plus, l’affinité développée avec les collaborateurs empêche ceux-ci de prendre leur manager au sérieux dans certaines situations critiques. Nous recommandons le leadership associatif dans les situations où vos collaborateurs sont parfaitement informés des fondements et des règles de l’entreprise et les appliquent véritablement.

Le leadership adaptatif en entreprise

Le leadership adaptatif ou opportuniste est un style de management parfaitement adapté pour une activité en démarrage. Le leader opportuniste est un responsable qui sait tirer profit des situations, même les plus redoutables, pour développer l’activité de la société. Pour le devenir, vous devez donc inévitablement cultiver un esprit de positivité en toute circonstance. La facilité d’adaptation est par ailleurs un atout de taille pour être un bon leader adaptatif.

Le leader adaptatif est un responsable capable d’adapter son approche en fonction des situations dans lesquelles l’entreprise se trouve. Ce type de leadership se présente comme un style qui englobe tous les autres. Pour être un bon leader adaptatif, il faut avoir une parfaite maîtrise des autres styles de leadership et être en mesure de les appliquer selon les circonstances. Le leader adaptatif doit être à l’aise avec l’idée de faire des choses différentes de la norme pour atteindre ses objectifs. Le leadership adaptatif demande d’avoir une grande capacité d’observation et d’analyse.

Cela permet par exemple de détecter les potentialités, les atouts et les faiblesses de chaque membre de l’équipe pour lui attribuer le poste qui lui correspond. Cela permettra d’en tirer le meilleur profit pour l’entreprise. Malgré ses nombreux avantages, le leadership adaptatif présente certains risques au sein de l’entreprise. Les agissements du leader adaptatif peuvent en effet enclencher des jeux de pouvoir ou encore causer la méfiance de certains collaborateurs. En choisissant ce style de leadership, vous devez être ouvert au changement de vos valeurs, de vos attitudes et de vos comportements personnels.

connaissances styles leadership

Essayez le leadership organisateur

Également appelé « leadership délégatif », le leadership organisateur est un type de management qui s’assure en toute circonstance que les choses suivent leur cours normal. Le leader délégatif veille donc à ce que chacun de ses collaborateurs soit informé de ses missions et qu’il soit en mesure de les remplir à temps. Il s’assure aussi que chaque chose est à la place qui lui est réservée. Ce type de leader valorise ses collaborateurs et donne du sens aux actions que chacun d’eux mène. Il délègue ses responsabilités à des personnes capables de les assumer en toute autonomie.

Il intervient ensuite très peu lorsque les projets sont lancés. Pour cela, le leader délégatif doit avoir confiance en ses collaborateurs. C’est pourquoi il les choisit avec beaucoup d’attention. Pour être un bon leader organisateur, il faut apprendre à prendre des initiatives. Le leader délégatif est réputé comme étant un travailleur administratif. Il va très peu ou ne va pas sur le terrain. Il se réfère aux résultats d’autres équipes pour définir les objectifs à atteindre.

Le leadership organisationnel est bénéfique pour tous les membres d’une équipe. Chacun d’eux apprend en effet à développer son expertise dans son domaine de compétence tout en évoluant à son rythme. Lorsque vous décidez d’appliquer le leadership organisateur, il faut par ailleurs vous assurer de définir de façon claire et précise les rôles et les responsabilités de chaque collaborateur. Cela limite les risques d’improductivité au sein de l’équipe.

Les bienfaits du leadership explicatif

Bien qu’il soit rarement adopté par les managers, le leadership explicatif présente de nombreux avantages. Le leader explicatif amène tout d’abord ses collaborateurs à se sentir importants et pris en compte dans le processus de prise de décision. Cela garantit une bonne dynamique de progrès. Pour appliquer ce style de leadership, vous devez apprendre à anticiper les situations pour permettre à l’entreprise d’avoir une longueur d’avance sur la concurrence.

De plus, ce type de leadership vous demande de croire en vos collaborateurs en toute circonstance. Le leader explicatif doit avoir une grande capacité de persuasion qui lui permet de convaincre ses collaborateurs sur un sujet donné. Contrairement au leader paternaliste, le leader explicatif base ses actions sur la raison et la logique. En dépit de ces avantages, le leadership explicatif a certaines limites. Il peut arriver par exemple que le leader suive aveuglément les principes et les modes établis. Ce dernier peut également, dans certaines situations, avoir du mal à faire la différence entre ses désirs et la réalité au sein de la société.