Travailler comme salarié d’une ESN ou en tant que consultant indépendant ?

consultant informatique

Aujourd’hui, un consultant informatique a le choix de travailler en tant que salarié ou en tant que consultant indépendant créant ses propres opportunités.

Le métier de consultant informatique indépendant attire de plus en plus d’experts et d’entreprises clientes. Mais l’indépendance n’a-t-elle que des avantages ?

Travailler comme salarié au sein d’une ESN

L’avantage principal que connaît le consultant informatique salarié est la stabilité professionnelle. Employé au sein d’une ESN classique, le consultant salarié travaille en équipe, est encadré par ses collègues et sa hiérarchie et bénéficie d’avantages sociaux. Il perçoit aussi une rémunération fixe et régulière, toutefois souvent moins importante que celle d’un consultant indépendant.

Les consultants informatiques en ESN peuvent être embauchés à la sortie de l’école en tant que débutants, avant d’être formés et d’acquérir de l’expérience. Ils ont aussi l’avantage de pouvoir se concentrer sur le cœur même de leur métier, les prospections de clients et les aspects marketing et commerciaux du travail étant pris en charge par la hiérarchie.

En revanche, un consultant salarié employé au sein d’une ESN est soumis à la volonté de ses supérieurs et ne choisit pas ses missions. Il n’a également pas l’autonomie nécessaire pour chercher lui-même de nouveaux clients et doit parfois subir des périodes vides, dites « d’intercontrat » mais continuera tout de même à toucher son salaire.

Choisir l’indépendance et se lancer en freelance

Si le statut de salarié est aujourd’hui le plus répandu et présente des atouts indéniables, la tendance tend à s’inverser pour donner l’avantage au freelance et à l’indépendance. Sur environ 350 000 consultant informatiques français, plus de 30 000 sont aujourd’hui des consultants indépendants et la tendance ne fait que se confirmer année après année portés par des choix politiques forts de l’Etat (statut du portage salarial, régime micro-entrepreneur) et un marché de l’emploi dont le rapport de force est en faveur des consultants qui dictent leurs conditions.

Etre consultant informatique indépendant, c’est pouvoir choisir ses missions et faire un gap salarial pouvant aller jusqu’à 50%. En contrepartie, il faut assumer une part d’administratif et faire face aux périodes de creux sans missions durant lesquelles on doit tenir sur ses réserves.

Grâce à l’ubérisation du secteur des ESN et l’émergence des ESNI (Entreprise de Services du Numérique Innovante) comme LeHibou, les consultants indépendants disposent de plateformes en ligne pour trouver des missions et ont accès aux appels d’offres des grandes sociétés normalement réservées aux grandes ESN.

S’inspirant du modèle économique du management de transition, située entre une plateforme web et une ESN classique, l’ESNI permet une mise en relation facilitée avec ses potentiels clients et reste maître de ses choix. Il fait partie d’une tribu avec laquelle il peut échanger et bénéficie en échange d’un faible pourcentage sur son tarif journalier d’une entreprise qui l’aide à trouver ses missions et qui ne facture qu’au résultat.